« Baguette magique » inusable

Il bat, mixe, hache et mélange sans fin. Il trouve sa place dans toute cuisine, si exiguë soit-elle. Il se commande sans problème à la main, se nettoie en un clin d'œil et : il a un look d'enfer. Nombreux sont les cuisiniers professionnels et amateurs qui ne jurent que par ce petit ustensile de cuisine à l'ergonomie parfaitement aboutie. Quiconque s'est déjà servi de cette baguette magique veut rester magicien pour la vie. Le mélangeur à main bamix signé ESGE ne se retrouve pas seulement dans toute cuisine de qualité supérieure, il est également cité parmi les 50 classiques du design au 20e siècle dans l'ouvrage « 50 Klassiker - Design des 20. Jahrhunderts » - à côté de produits de renommée mondiale comme Levi's Jeans, Chanel Nº5, Lego et Swatch.

Il y a 50 ans, l'inventeur suisse Roger Perrinjaquet dépose un brevet pour son nouvel « appareil ménager portatif ». Le premier mélangeur à main du monde, Perrinjaquet le baptise « bamix », contraction des termes « battre » et « mixer ». Peu de temps après, Perrinjaquet vend le brevet à la société ESGE, nouvellement créée en Allemagne. En 1955, le bamix est présenté lors du Salon allemand de l'industrie à Hanovre. Très vite, les Allemands le rebaptisent « Zauberstab », baguette magique.

Succès mondial

De l'Allemagne, l'invention suisse part alors à la conquête du monde. Plus de 11 millions d'appareils bamix ont été vendus à ce jour. En 1964, les fondateurs vendent leur société ESGE au groupe américain General Electric. Au début des années 70, le Néerlandais Walter Bodart rachète la société de production ainsi que tous les droits liés au bamix et au nom Zauberstab. Bodart rationalise le département administratif. La société ESGE qui a produit et vendu entre-temps toute une série d'autres appareils ménagers, se concentre désormais sur un seul produit : le bamix. Une stratégie qui reste à ce jour la base du succès mondial.

Au milieu des années 70, le mélangeur se vend presque exclusivement en Europe. En 1974, les premiers appareils sont commercialisés en Afrique. Peu de temps après, l'invention suisse si pratique enchante l'Australie. Dans les années 80, elle conquiert le marché asiatique : Japon, Thaïlande, Malaisie, Singapour - malgré son prix de vente relativement élevé pour ces pays, la magie du bamix opère partout. Aux États-Unis, l'appareil est présent depuis les années 70. En 1990, ESGE livre ses premiers modèles au Canada. Enfin, suite à la chute du Mur de Berlin, la société explore les marchés dans les pays d'Europe orientale.

Retour en Suisse

En 1986, la direction reprend les actions de la société ESGE AG ; Walter Bodart reste président du conseil d'administration. En 2002, ESGE est vendue à l' Impesa Holding AG, dont Monsieur Erich Eigenmann est actionnaire principal ainsi que directeur gérant. Depuis lors, le bamix se trouve à nouveau dans des mains suisses. La production du mélangeur breveté se fait à 100 % en Suisse, plus précisément à Mettlen (TG). ESGE occupe 40 collaborateurs.

La gamme de produits ESGE comprend, outre différentes versions du bamix pour le ménage et la cuisine professionnelle, plusieurs accessoires comme le support SwissLine, un couteau en étoile, un batteur plat, un moulin ainsi que des couteaux à viande et à légumes. L'accessoire le plus récent est le « SliceSy » introduit en 2002. Avec lui, le bamix a appris à hacher et râper des ingrédients.

Le principal canal de commercialisation de bamix est depuis toujours la démonstration lors de salons. Cela n'a pas changé à ce jour. En effet : « La présentation en direct constitue la méthode la plus efficace pour convaincre les clientes et clients des performances du bamix », affirme Erich Eigenmann, président de ESGE. En 1978, plus de 3.000 appareils ont été vendus au seul salon d'Amsterdam. Ce record du monde tient toujours.

La présentation convainc le mieux

Légendaire, le design du bamix n'a d'ailleurs pratiquement pas changé à ce jour. En 1995, le design existant depuis 1961, a été discrètement modernisé. En 2001, c'est au tour du modèle haut de gamme « Cassette » de bénéficier d'une actualisation. Son nouveau design, son interrupteur à deux vitesses « SoftGrip » protégé contre les projections d'eau ainsi que son support « SwissLine » aux allures futuristes ne manquent pas de susciter l'enthousiasme des consommateurs.

Mais pour l'essentiel, le bamix est resté fidèle à lui-même tout au long de ces cinq décennies : c'est toujours la « baguette magique ESGE » (Zauberstab), pour reprendre le terme allemand. Et pour cause, comme l'attestent les auteurs de l'ouvrage sur le design évoqué plus haut : « Contrairement à ses copies qui remplissent à peine plus d'une fonction, la baguette magique ESGE est un ustensile de cuisine à usage universel presque inusable, à condition d'être traité comme il le mérite. »

Effectivement, des appareils bamix de la première génération sont toujours en usage aujourd'hui. Erich Eigenmann, président de ESGE : « Les gens sont en général très étonnés que nous acceptions de réparer leurs appareils vieux de trente ans et même davantage. »

scotlandyard

Author: scotlandyard

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (8)

rui rui ·  10 octobre 2005, 09h07

bonjour.
merci pour cet article retracant l'histoire de bamix
je recherche un bamix a Paris..
savouz vous ou je peux en trouver?
merci!

scotlandyard scotlandyard ·  11 octobre 2005, 07h33

Salut,

Dans le commerce, je pense pas. A mon avis, le seul moyen, c'est soit de contacter directement bamix, ou alors de faire les marchés au puces... Tu dois trouver ça à Paris !

rui rui ·  13 octobre 2005, 05h59

je te tiens au courant

rui rui ·  15 octobre 2005, 02h30

Ca y est, j'ai mon bamix deluxe! acheté à Paris pour moins cher que je le pensais!
en tout cas , je suis impatient de l'utiliser!

scotlandyard scotlandyard ·  19 octobre 2005, 05h13

Tu l'as trouvé ou ?

rui rui ·  21 octobre 2005, 07h00

www.francisbatt.com/obj/m...
120€, pas cher!!!!

Roland Roland ·  30 novembre 2006, 08h32

Nous venons d'acheter au salon Cocoon à Bruxelles un Bamix Deluxe.J'aimerais trouver plus de recettes afin d'exploiter au maximum les possibilités de l'appareil.
Merci d'avance

capu capu ·  08 décembre 2006, 10h34

Pour :
Le jeudi 30 novembre 2006 à 20:32, par Roland
Vous pouvez consulter:
www.menatec.ch
vous aurez la liste des accessoires bamix dont un livre de recettes (20)
il devrais même y en avoir un plus gros !
Pour acheter en Belgique voir
www.bodartservicehouse.be
tel 032606760
Je suppose que ce que vous avez acheté au salon Cocoon à Bruxelles vient de cette firme.
A combien vendent-il le Bamix Deluxe en salon, quelle en est la puissance en w, le nombre de tours quelles accessoires livrent-ils avec ?
Merci

Aucune annexe



À voir également

Halte aux arnaques !

La MLM ou Multi-Level Marketing, c'est un mal dont souffre la société depuis de nombreuses années ! Basé sur le relationnel et l'émotionnel, ce système est actif dans tous les secteurs. Habituellement, c'est par le biais d'un téléphone ou d'une rencontre dans la rue que l'on vous propose une visite à domicile ou une rencontre dans un établissement public...

Lire la suite

Un client… c’est quoi ?

Le dictionnaire nous apprend qu’un client est un organisme ou une personne recevant un produit ou un service contre de l’argent. Découvrons ensemble ce qu’est véritablement un client… Attention, les lignes qui suivent vont casser vos vieux rêves ! Chaque fois qu’une personne me dit sur un coup de tête « j’en ai marre d’être employé par un patron exigeant, pénible et sans sympathie. Je lance mon entreprise ! » ma seule réponse est le silence mais intérieurement, cela ressemble à un long ricanement. Pourquoi un ricanement alors que je devrais au contraire féliciter et encourager le candidat à l’autonomie ? L’autonomie ne s’acquiert jamais sur un coup de tête et l’indépendant confirmé le sait. Mais revenons à nos moutons : Une entreprise, pour vivre, à besoin d’un produit ou d’un service à vendre et des clients.

Lire la suite