Historique: L'OS Linux

Linux a vu le jour le 5 octobre 1991, date à laquelle Linus Torvalds annonça sur le forum usenet comp.os.minix la disponibilité d'une ébauche de son système d'exploitation. C'était la version 0.02, la 0.01 ayant eu une diffusion plus que confidentielle.

Avant d'être un noyau, Linux était un émulateur de terminal que Linus utilisait pour se connecter via modem au serveur de son université. Il fut écrit à l'origine pour comprendre le fonctionnement de son ordinateur, un 386, machine très moderne pour l'époque. Après ajout de diverses fonctionnalités dont un système de fichiers compatible avec celui de minix, Linus orienta son projet vers quelque chose de plus ambitieux : un système d'exploitation aux normes POSIX.

La mise à disposition du code de Linux (qui s'était appelé Freax dans la chambre de Linus) suscita beaucoup d'intérêt de la communauté des utilisateurs de minix. Dès lors, des centaines de programmeurs bénévoles à travers le monde ont participé à ce projet...

En 1995, Linux avait acquis une certaine notoriété ; un particulier eut l'idée de déposer la marque Linux, ce que personne n'avait fait (la même chose était arrivée avec MLF quelques années avant en France). La réaction fut vive dans toute la communauté, le litige se régla à l'amiable et Linus devint propriétaire du nom Linux (et donc libre de le refuser ou non à une distribution qu'il estimerait s'écarter trop du projet initial).

Le noyau Linux présente une certaine menace, en tant que concurrence gratuite, pour les systèmes d'exploitation exclusifs - parfois nommés, par abus de langage, « systèmes propriétaires ».

En tant que concurrent direct, il devient la cible de campagnes publicitaires et d'actions en justice ces dernières années. La nature même du développement décentralisé de Linux, les milliers de participations à son évolution de la part d'entreprises ou de particuliers, et la protection du code source par la licence GPL juridiquement contestée, pourtant à l'origine de sa qualité, en font une structure peu apte à se défendre de manière autonome face à des concurrents munis de gros moyens financiers. Heureusement, dans l'intervalle, quelques grands constructeurs ont enfourché la cause de Linux. Et cela d'ailleurs sans but philanthropique : simplement, moins un client dépense d'argent en logiciel, plus il lui en reste pour acheter du matériel, ou des services...

Pour voir le message d'annonce de Linus, Cliquez-ici !

Ce texte est issu de l'encyclopédie libre Wikipédia.
Le contenu est disponible selon les termes de la licence GNU

Commentaires

1. Le samedi, 17. septembre 2005, 01h38 par scotlandyard

D'ailleurs, j'y pense, il faudrait vraiment que je m'y mette à Linux !