La climatisation

Dans tous les systèmes de climatisation, le principe de production de froid est identique. C'est celui, bien connu, du circuit frigorifique de nos réfrigérateurs qui a pour propriété d'extraire l'énergie d'un "milieu froid" (air intérieur) pour la rejeter dans un "milieu chaud" (air extérieur).

C'est en 1902 qu'un jeune ingénieur américain met au point le premier rafraîchissement d'un local fermé. Arrivée en France, quelques années plus tard, cette technique s'est tout d'abord limitée aux seules applications industrielles. Son application au bien-être des personnes est relativement récente et n'a connu son véritable développement qu'au début des années 60. La climatisation est parvenue à sa maturité technologique dans les années 90. Ses développements se poursuivent dans deux directions essentielles : la préservation de l'environnement et la performance toujours accrue des systèmes de régulation des appareils pour une meilleure individualisation du confort. Le conditionnement d'air constitue ainsi une technique porteuse, rentable et valorisant la construction contemporaine aussi bien que la rénovation de l'habitat existant.

Le fonctionnement d'un climatiseur est basé sur le changement de phase d'un fluide frigorigène : son évaporation s'effectue avec absorption de chaleur, sa condensation avec production de chaleur. Tout climatiseur comprend donc :

- Un échangeur évaporateur (1) où le refroidissement lié à l'évaporation du fluide frigorigène est transmis à l'air.
- Un compresseur (2) comprimant le fluide gazeux, en augmentant sa pression et sa température.
- Un échangeur condenseur (3) où le gaz en se condensant cède sa chaleur.
- Un détendeur (4) où s'effectue la diminution de pression du liquide frigorigène avant son évaporation dans l'échangeur.

En mode refroidissement : L'évaporateur refroidit l'air du local traité, le condenseur cède sa chaleur soit à l'air extérieur, soit à de l'eau du réseau.

En mode chauffage : Une vanne quatre voies (5) permet d'inverser le cycle, l'évaporteur devient condenseur et le condenseur devient évaporateur. Le condenseur chauffe alors l'air du local traité ; l'évaporateur absorbe la chaleur de l'air extérieur. Si la puissance en mode chauffage n'est pas suffisante, des résisances électriques peuvent être utilisées pour fournir le complément nécessaire.

La climatisation, c'est plutôt un transfert de chaleur depuis un point où elle s'avère nuisible au confort -l'intérieur-, soit vers un point où elle ne dérange pas -l'extérieur-, soit vers un point où elle est nécessaire, circuit d'eau chaude ou un autre local, par exemple.

La climatisation a pour fonction d'apporter du bien-être à l'intérieur d'un bâtiment, quels que soient les besoins spécifiques de chacun des locaux qui le composent et quelles que soient les conditions extérieures. C'est pourquoi les systèmes de climatisation modernes sont capables de fournir du rafraîchissement et du chaud, un système de ventilation et une qualité de l'air sans égal, une hygrométrie contrôlée :

- Chauffage : La climatisation réversible : le confort tout au long de l'année... Une double fonction permet de passer du froid au chaud. On utilise un commutateur afin de passer de la fonction rafraîchissante à la fonction chauffage : le climatiseur capte alors la chaleur de l'air extérieur et la diffuse à l'intérieur.

- Ventilation en recyclage total avec filtration de l'air : Tous les appareils possèdent cette fonction, qui peut être mise en oeuvre le cas échéant sans que l'appareil ne refroidisse ou ne chauffe. L'air aspiré passe par un filtre sommaire permettant de retenir les plus grosses particules en suspension, dès que le ventilateur fonctionne. Il faut noter que cette fonction ne peut à elle seule assurer une qualité de l'air intérieur suffisante et doit être complétée par un dispositif permettant un apport d'air neuf.

- Apport d'air neuf : Seuls quelques appareils possèdent cette fonction (window, unité de faux plafond à apport d'air extérieur, unité de toiture) ; pour les autres appareils, le renouvellement d'air devra être assuré indépendamment du fonctionnement du climatiseur.

- Déshumidification : La climatisation permet le contrôle précis de l'hygrométrie des locaux. L'atmosphère intérieure peut être maintenue en permanence au niveau d'humidité le mieux adapté aux personnes et aux activités qu'elles exercent. La déshumidification de l'air est d'autant plus forte que l'air est humide et que les apports de chaleur sensible (internes, solaires) sont importants.

La climatisation est simple et performante...

Le climatiseur trouve sa place très facilement; il est compact, peut être posé au mur ou au plafond, selon le modèle. Silencieux, il peut fonctionner en continu, même la nuit. Son fonctionnement est automatique. Une télécommande vous permet d'agir à distance sur le réglage de la température et sur la vitesse de ventilation. Le climatiseur assure un régularité thermique exemplaire, au degré près. De plus, chaque pièce peut être régulée individuellement. Aujourd'hui, les formes et les coloris des appareils s'égayent... En effet, les fabricants ont fait un réel effort en apportant à leurs produits de nouvelles lignes, un encombrement réduit, une large gamme de coloris...

Mis en ligne avec l'autorisation écrite de Winigloo