La lampe à incandescence

Une source d’éclairage menace le gaz et le pétrole : l’électricité ! Avant 1880, seules étaient employées les lampes à arc, très puissantes et émettant une lumière bleutée crue, et par là-même réservées à l’illumination des places, des chantiers, etc. Il s'agit d'une étincelle qui porte à incandescence deux charbons conducteurs : les deux sources de lumière s'ajoutent alors. De nombreux systèmes de régulation servent à maintenir constant l'espacement entre les deux électrodes.

Quant à la fameuse bougie de JABLOCKHOFF (brevettée en 1876), il s'agit de deux charbons parallèles et verticaux, rapprochés, et isolés exepté à leur extrémité. La couche isolante se consume alors en même temps que le carbone, et l'étincelle jaillit à l'extrémité des deux crayons. Les régulateurs complexes deviennent alors superflus !

À la fin des années 1870 apparaît la lampe à incandescence, fruit des travaux d'Edison, puis de Joseph Wilson Swan et George Lane-Fox. Un filament métallique traversé par un courant électrique produit de la lumière. L'ampoule est mise sous vide afin d'éviter qu'elle s'enflamme au contact de l'oxygène. L'ampoule que nous connaissons tous aujourd'hui est née après de nombreux essais afin de trouver un filament qui ne brûle pas.

Il fabriqua d'abord une ampoule de verre fin et son aspect ne devait subir que peu de modification par la suite. Mais un seul élément lui manquait: le filament à l'intérieur de ladite ampoule qui fournirait une lumière suffisante lorsque l'électricité passerait à travers.

Il envoya des équipes de recherche partout dans le monde à la recherche d'un matériau fin, résistant à de très hautes températures. Ces collaborateurs lui ont rapporté plus de 6000 substances végétales testées les unes après les autres sans résultat. C'est en 1879, après près de 1200 tentatives et 40 000 dollars dépensés qu'il réussi.

L'élément retenu fut un filament de coton carbonisé. Ce filament permettait d'éclairer pendant environ 48 heures. En homme d'affaire avisé, Edison ne manquera pas de créer la Edison Electric Lights Company pour la fabrication de ses lampe.

Commentaires

1. Le samedi, 6. août 2005, 03h58 par Jaques

Il est vraiment fan d'Edison, le webmaster !
scot, tu es deja allé voir son musée au USA ? Je crois qu'il est à Orange

2. Le Lundi, 9. janvier 2006, 04h31 par scotlandyard

Ouaww... Celui là, c'est bien un message que j'ai oublié ! Non, je n'ai jamais eu la chance d'aller voir son musée. Je recrée le mien, en fait ! Si un jour j'ai les moyens, je pense effectivement que j'irais y faire un tour !